La vape facilite t-elle la transmission du covid ?

Publié le : 16 juin 20223 mins de lecture

Face à la pandémie, le monde se demande, s’apprête et se confine. Les vapoteurs n’y échappent pas. Tout le monde a vu sa vie quotidienne changer, jusqu’à être complètement bouleversé. Puisque cette pandémie mortelle va devenir historique, les vapoteurs se souviendront de cette période longtemps. Mais pour l’instant, après avoir vécu avec des restrictions pendant quelques années, des questions demeurent. Le vapotage, peut-il contribuer à transmettre le virus ?

Transmission de covid-19 par les gouttelettes dans le nuage vapoté

Il existe deux types de vapotage : en faible quantité et en haute quantité. Celui de faible quantité peut produire un nuage de 700 à 900 cm3. Ce gaz de vapotage, tant recherché par les amoureux des gros nuages, contient 6 à 200 gouttelettes par bouffée. Quant à la haute quantité, elle peut engendrer un nuage de vapeur entre 1 000 à 3 000 cm3, contenant plus de 1 000 gouttelettes par bouffée.

Dans les deux cas, les risques de transmission du virus existent. Surtout dans un espace clos, par exemple une maison ou un restaurant. Pour le vapotage en faible quantité, ce risque est estimé de 1 %. Bien évidemment, ce pourcentage augmente pour celui du vapotage en haute quantité qui peut atteindre de 5 à 17 %.

Selon les études, la vapeur expulsée par les vapoteurs est détectable sur une distance de six à dix mètres autour de l’usager. Donc, il vous est conseillé de vous éloigner d’un vapoteur en action à une distance d’au moins dix mètres pour éviter une contamination possible.

Les occasions de contamination

La main qui touche par ici et par là peut être contaminée par le virus. Et les vapoteurs n’ont pas forcément le bon réflexe de se laver les mains avant de toucher l’e-cigarette. D’où l’éventuelle possibilité de contamination, puisque ce matériel va directement dans la bouche. Des vapoteurs qui se connaissent ou bien des amis peuvent se transmettre le virus entre eux par l’e-cigarette. Par exemple, deux amis fument en utilisant une seule e-cigarette. Il y a un fort risque de contamination, si l’un d’entre eux est infecté par le virus. Le vapotage force le fumeur à enlever le masque. Pendant plusieurs secondes, les vapoteurs sont contraints de faire face au monde microbien contaminé par la présence possible du SARS-CoV-2 II.

Le vapotage, est-il plus risqué que la toux ou l’éternuement dans la transmission du covid ?

Le fait d’éternuer permet d’éjecter des milliers de grosses gouttelettes à un taux relativement élevé. La toux génère entre 10 et 100 gouttelettes, soit deux fois moins que la vape à faible quantité de nuages. La distance de transmission pour la toux et l’éternuement peut atteindre jusqu’à deux mètres. Alors que pour la vape, cette distance est 5 fois plus élevée.

Plan du site